INTERVIEW DE FRANCK YONBOUE SUR LES DISPOSITIFS POUR FAVORISER L’EMPLOI

INTERVIEW DE FRANCK YONBOUE

Interview réalisé par la presse locale et retranscrit par l’association ARJID. M. Franck YONBOUE,  a été interviewé sur les dispositifs d’aide pour favoriser l’emploi des seniors et des jeunes. Nous lui remercions de sa disponibilité.

 

Presse: M. Franck YONBOUE, pourriez-vous nous présenter les dispositifs qui existent pour favoriser l’emploi des jeunes.

Réponse: on distingue plusieurs dispositifs que les jeunes ignorent qui pourtant sont utiles. Il s’agit du CIVIS, du contrat d’accompagnement pour les jeunes résidant dans certaines zones sensibles, du service civique volontaire, du contrat de volontariat pour l’insertion. Je vous rappelle que les personnes de moins de 26 ans peuvent bénéficier en plus de différents avantages dans le cadre d’un des contrats de travail suivants: contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, CUI-CAE, CUI-CIE.

 

Presse: Si tous ses dispositifs existent, pourquoi les jeunes n’en bénéficient pas.

Réponse: Tout simplement parce qu’ils sont méconnus du public et que je reconnais nous ne faisons pas assez de communication sur ses dispositifs. Je l’ai dit avant et je continue à le dire aujourd’hui l’emploi(jeunes /seniors) et notamment l’emploi des jeunes sera notre priorité, une priorité.

 

Presse: M. Franck YONBOUE, pourriez-vous nous faire une pédagogie de ses dispositifs pour nos lecteurs.

Réponse: Tout d’abord je vais vous présenter les dispositifs d’accompagnement vers l’emploi et ensuite les aides liées à un contrat de travail.

 

Franck YONBOUE  » Le CIVIS est un dispositif d’accompagnement  visant à faciliter l’accès à un emploi durable de jeunes en difficulté d’insertion. Si l’objectif d’insertion n’est pas atteint, le dispositif  est  renouvelable pour une durée d’un an pour cette personne. Toute personne de moins de 26 ans avec une qualification inférieur ou équivalent au bac , étant inscrit comme demandeur depuis au moins 12 mois au cours des 18 derniers mois. Le jeune qui signe ce dispositif bénéficie dans un délai de trois mois d’un accompagnement, d’un parcours d’accès à la vie active avec l’aide d’un référent. Son référent doit lui proposer soit un emploi, soit une formation professionnalisante, soit une action spécifique d’insertion, soit une assistance renforcée dans sa technique de recherche d’emploi et une bourse de 450 euros/mois ou 1800 euros/an maximum.

Le second est le contrat d’autonomie qui est un dispositif qui permet de remobiliser les jeunes les plus éloignés de l’emploi pour un placement effectif en emploi, une création d’entreprise ou l’accès à une formation qualifiante. Toute personne de moins de 30 ans sans emploi inscrits ou non comme demandeur et résidant dans une zone CUCS peut en bénéficier. le dispositif n’est pas renouvelable et dure 18 mois. Le jeune qui signe ce dispositif va bénéficier d’un suivi renforcé pendant 6 mois après l’embauche, l’inscription en formation ou la création de son entreprise. Il bénéficiera aussi des mesures d’accompagnement intensif, d’une mise en relation avec l’entreprise, d’un accès à un emploi durable, d’une bourse mensuelle de 300 euros et de l a prise en charge des frais de transport.

Le troisième est le service civique volontaire qui est un dispositif de collaboration entre un jeune de moins de 26 ans et un organisme d’accueil pour réaliser une mission d’intérêt général, humanitaire, éducative, sportive de 6 à 12 mois en France ou à l’étranger. Le jeune qui signe ce dispositif bénéficie d’un tutorat pour préparer sa mission, d’une formation civique et citoyenne,  d’une VAE et d’une rémunération variable selon la situation du jeune.

Le quatrième est le contrat de volontariat pour l’insertion  qui est dispositif signé entre une EPIDE et le jeune  pour une durée de 8 mois renouvelable dans la limite de 24 mois. Toute personne de moins de 26 ans, sans qualification professionnelle, ayant participé à la JAPD peut en bénéficier. Le jeune qui signe ce dispositif doit préalablement avoir eu un entretien d’orientation et de motivation. La signature de ce dispositif lui fera bénéficier de l’aide à la construction d’un projet professionnel, d’une formation générale et professionnelle dispensée dans un centre EPIDE, de la préparation au permis de conduire s’il ne l’a pas, d’une bourse et d’uen prise en charge des frais de transport et hébergement. »

 

Presse: Monsieur Franck YONBOUE, vous avez parlé des aides liées à un contrat de travail, il s’adresse à quel type de population.

Réponse: les dispositifs que je viens de vous présenter sont pour les jeunes de moins 26 ou 30 ans. En ce qui concerne votre question sur les aides liées à un contrat de travail, il s’adresse aussi bien aux jeunes (contrat d’apprentissage, contrat de professionnalisation, CIE pour les personnes en grandes difficultés ou RSA, CAE pour les parcours CIVIS ou quartiers prioritaires de la politique de la ville ou RSA) qu’aux seniors(contrat de professionnalisation, CAE pour les personnes RSA ou plus de 50 ans).

 

Franck YONBOUE   » si l’emploi des jeunes et une priorité, j’ai fait des propositions très concrètes pour l’emploi des seniors notamment les plus de 50 ans dont l’employabilité est faible et celui des jeunes. Vous savez que je suis très actif sur cette question de part mon métier mais aussi de part mon engagement associatif  »

 

ASSOCIATION ARJID POUR LEMPLOI ET LEGALITE DES CHANCES

Comments are closed